4 mai 2017

Madame Bovary - Gustave Flaubert



Auteur : Gustave Flaubert
Genre : Roman / Drame / Classique
Paru en : Décembre 1856
Edition : Baudelaire
Pages: 415


quatrième de couverture
"Charles Bovary petit médecin de province n'attend plus rien du bonheur à la mort de sa femme. Et pourtant il va rencontrer Emma. Petite paysanne rêvant d'un ailleurs meilleur et non insensible au charme du métier, elle s'entend à épouser Mr. Bovary. Pendant que celui-ci goûte à la vie d'un ménage parfait, Emma va très vite se morfondre d'ennui dans sa fade routine. De nouveaux visages vont apparaitre dans la vie du couple, et plus particulièrement dans celle d'Emma. Ces rencontres auront-elle le goût de la félicité?"

Revenir sur un classique après avoir parler animes et manga, je pensais que cela allait être délicat. Surtout quand on a laissé Shakespeare, Zola et Hugo au placard depuis les années lycée.. Et pourtant ! Ça me parait tellement évident de vous parler de ce roman. Dans la forme l'histoire est banale, une héroïne désillusionnée qui se laisse dépérir dans son mariage et qui va chercher dans chaque occasion le moyen d'échapper à la morosité du quotidien. Tandis que sur le fond Gustave Flaubert réussit à nous époustoufler par son style et sa manière de narrer l'anodin et la médiocrité.


C'est donc une histoire peu originale et ordinaire qui nous est conté. Mais la plume de l'auteur nous plonge avec grand intérêt dans la vie de cette campagnarde. Comment me direz-vous? Et bien si vous connaissiez Emma..


Emma possède quelques aptitudes pour la peinture et la musique. Elle dévore les romans d'amour et essaie de calquer sa vie sur celle de ses héroïnes. Elle est magnifique et Flaubert la décrit de manière à ce que même le lecteur ne puisse se détacher des lignes. Elle se rêve à chaque instant et se donne des allures et un train de vie qui n'est pas le sien. C'est une passionnée qui n'a pour but que de se complaire dans l'ivresse de l'amour et du luxe, qu'elle na pas. Ah la pauvre ! Là voilà désabusée sur bien des points. Son mari est gauche, plat, sans caractère et se satisfait de son train-train quotidien. Ils vivent bien mais elle aimerait plus. Chaque jour elle trouve un nouveau défaut à ce mari déjà si imparfait et l'ennui lui ravage bien l'esprit. Bref, c'est aussi joyeux que la météo normande et la demoiselle ne tarde pas à montrer sa véritable facette.




Car Emma c'est avant tout une éternelle insatisfaite, une calculatrice, une orgueilleuse, une dépensière, une menteuse, une mauvaise mère et surtout une femme infidèle. La dépression plane sur elle comme une aura invisible, les envies de suicide viennent l'accompagner et les malheurs s'accumulent au fil des erreurs de la belle. Alors pour apaiser son âme elle se plonge tour à tour dans la vertu, l'adultère, les coquetteries et même la religion. Rien de tout ce qu'elle entreprend ne réussit à assouvir son insatisfaction et j'ai ainsi, jusqu'aux dernière pages assisté à la décadence de Mme. Bovary.


Malgré ce portrait peu encourageant il y a bien un aspect d'Emma qui m'a particulièrement touché; sa non-résolution à se conformer au moule et aux mœurs de l'époque. C'est ce même aspect du roman qui va être critiqué et qui va pousser Flaubert au tribunal. Vous imaginez au 18è siècle une femme qui trompe et dénigre son mari? C'est également sans compter les critiques acerbes sur la religion.. Heureusement l'auteur ressortira acquitté. Amen ! Car je veux encore souligner le talent et le succès qui ancre ces lignes ( cinq ans de boulot mon coco ! ). Flaubert nous passionne sur le dépassionnant, c'est un vrai magicien.


Et puis, il n'y a pas que la dame. Chaque personnage a son lot de satires et un vice mis en exergue. Ainsi aucune place ne semble plus enviable qu'une autre, peu importe le niveau social, la culture ou le degré de dévotion. Moi aussi j'ai eu envie de secouer Charles Bovary, de claquer Rodolphe et de rire au nez de Mr. Homais. Aucun n'a de juste milieu et entre la prétention et la passivité je ne sais ce qui me déplait le plus. Ce roman est railleur et amer mais ce drame est finalement magistral.



P.S. : le passage sur Hippolyte m'a abasourdi !



extraits

La conversation de Charles était plate comme un trottoir de rue, et les idées de tout le monde y défilaient, dans leur costume ordinaire, sans exciter d'émotion, de rire ou de rêverie.
1ère partie - page 67


Les meubles à leur place semblaient devenus plus immobiles et se perdre dans l'ombre comme dans un océan ténébreux. La cheminée était éteinte, la pendule battait toujours, et Emma vaguement s'ébahissait à ce calme des choses, tandis qu'il y avait en elle-même tant de bouleversements.
2ème partie - page 151


Le charme de la nouveauté, peu à peu tombant comme un vêtement, laissait voir à nu l'éternelle monotonie de la passion, qui a toujours les mêmes formes et le même langage.
2èm partie - page 238


Il en voulait à Emma de cette victoire permanente. Il s'efforçait même à ne pas la chérir; puis, au craquement de ses bottines, il se sentait lâche, comme les ivrognes à la vue des liqueurs fortes.
3èm partie - page 341



Et vous, vous l'avez déjà lu? Vous avez peur de lire des classiques? Vous avez une adaptation cinématographique de l’œuvre à me conseiller plus qu'une autre?

Vos Notes

  1. J'aime tellement ton article ! Tu écris à merveille :)
    Je vais lire Mme Bovary dès que possible... et grâce à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lucie ! Ton commentaire est vraiment très motivant !
      J'ai essayé de m'appliquer au mieux pour ce roman qui m'a tant plu car je voulais réellement faire transparaitre toutes les facettes de l'histoire et du style de l'auteur.
      Et je suis contente car en lisant ton commentaire je me dis avoir quelque peu réussi :)

      Supprimer
  2. Bonsoir, excellent article qui résume parfaitement ce que je pense du livre.
    La première fois que je l'ai lu, c'était en 2nde. Toute la classe avait détesté le livre, moi je l'ai adoré.
    Je le lis chaque année depuis mes 15 ans et je découvre de nouvelles choses, je découvre de nouveaux points de vues. Bref j'adore ce livre (mon préféré est Bel Ami de Maupassant).
    Pour les adaptations, il y en a deux que j'avais aimé et que je trouvais fidèle au livre : le film de 1991 et celui de 2015.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Olivia, merci pour tes compliments et tes précieux conseils ! Madame Bovary est donc un de tes livres fétiches à ce que je vois ! Tu as du déceler tant de choses dans ce roman à force de le lire, je trouve ça génial ! Je file vois les adaptations conseillées en tout cas !
      Bises et merci :)

      Supprimer
  3. Je l'ai lu deux fois et je l'ai, comme toi, beaucoup aimé. Ah le style de Flaubert ! Je (re)lis un classique par mois et j'avoue que je suis rarement déçue. Si ce sont des classiques, c'est bien justement qu'ils sont riches et intéressants, sinon, ils n'auraient pas traversé les siècles ! En revanche, je ne peux te conseiller d'adaptation, j'avais vu celle avec Isabelle Huppert mais il y a si longtemps que je ne m'en souviens pas assez pour t'en parler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, un classique par mois?! Je t'admire ! Il faudrait que j'en lise plus également car cette lecture m'a vraiment chamboulée. Merci pour ta suggestion ! Hier j'ai regardé celle de 2015 et mis à part Ezra Miller ( ♥ ) je suis moyennement convaincue ah ah.

      Supprimer
  4. J'ai honte, j'ai lu très peu de classiques, et jamais Flaubert.
    Et c'est vrai que le portrait d'Emma ne donne pas très envie!
    Mais après tout, pourquoi pas!!
    Merci pour cette (re) découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'aies pas honte oulalala ! Je suis à la même enseigne que toi MDR. Emma est vraiment imbuvable par moment !! Mais elle est tellement passionnante à la fois qu'on est vite pris dans le piège :)
      Gros bisous Angèle !

      Supprimer
  5. J'ai découvert Madame Bovary au lycée comme beaucoup je crois et j'ai, moi aussi, beaucoup aimé. J'ai souvent peur de m'ennuyer, de ne pas comprendre ou simplement de ne pas aimer les classiques mais j'essaie d'en lire de plus en plus souvent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait comme toi, souvent j'ai peur de trouver ennuyeux un classique.. Et je pense que c'est à tort puisque je n'ai plus le même âge, ni la même approche que lorsque j'étais au lycée. Les textes qui me paraissaient lourds deviennent très enrichissants et profonds, et ne sont pas difficiles à comprendre. Mais ça prends souvent plus de temps et c'est normal je trouve. Je vais tenter Anna Karenine prochainement :)

      Supprimer
  6. Je l'ai lu il y a peut être 7-8 ans et m'avais dévoré. Un classique parmi les classiques !

    RépondreSupprimer
  7. J'avais étudié des passages mais je n'avais jamais eu la patience de me plonger dedans mais tu m'as donné envie ! J'avoue que par les passages étudiés, je me suis rendue que Flaubert rendait "beau" l'ennuyeux et c'est ce que j'avais trouvé intéressant ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de t'avoir donné envie de t'y intéresser un peu plus :D
      Effectivement Flaubert est impressionnant dans son genre :)
      La bise !

      Supprimer
  8. Coucou ma belle !
    C'est drôle que tu parles de ce livre car je l'est justement acheté cette semaine, j'ai comme une envie de revenir aux classiques en ce moment ! Contente d'avoir découvert ton article, je ne l'ai pas encore commencé mais ça m'a donné encore plus envie de le lire !
    Belle journée à toi, bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !!
      Quelle superbe coïncidence !! Je suis certaine que tu vas l'adorer ! De gros bisous et profites bien des rayons de soleil :)

      Supprimer
  9. Wow, je viens de découvrir ton blogue et j'en raffole! Madame Bovary est justement sur ma pal. Je l'avais commencer il y a plusieurs années,mais je n'étais tout simplement pas rendu là dans ma vie. J'ai bien hâte de m'y remettre!

    Megan
    www.lapageouverte.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci infiniment Megan ! J'espère qu'Emma va te soulever d'émotions comme ce le fut avec moi :)

      Le bise !

      Supprimer

Haut de la page