31 mai 2017

Lectures numérique #3




How to love - Katie Cotugno

En général quand je fini un bouquin je vais vers son opposé. C'est donc naturellement après une lecture bien dense que je me suis tournée vers How to love, une romance young adult. Comme une bouffée de fraicheur ce petit roman est tombé au bon moment. Dans un style fluide l'auteure nous raconte l'histoire de Serena et Sawyer; elle l'aime depuis toujours, il lui déclare enfin sa flamme et là commence la romance. Une romance torturée où les deux ados ont beaucoup de mal à se mettre sur la même longueur d'ondes. Un jour le beau brun ténébreux disparait mais ce qu'il ne sait pas c'est que sa petite amie est enceinte, imaginez la surprise à son retour..

L'intrigue n'a rien d'originale mais cela ne m'a pas empêcher de finir le roman en deux jours. Les chapitres s'alternent de manière anachronique : il y a l'avant et l'après départ de Sawyer. J'ai trouvé ce procédé très rythmique puisque je n'arrêtais pas de tourner les pages; j'en voulais toujours plus et connaître l’ensemble des événements qui ont amenés à cette situation. Les personnages quant à eux sont attachants, bornés (ah les ados!) et passionnés. Ils s'aiment, ils ont des rêves et pourtant rien ne se passe aussi simplement. La vie c'est ça souvent. Et c'est ce que j'ai aimé retrouver dans How to love. Aucune pirouette rocambolesque, et encore moins de feu d'artifice pour clôturer le livre. Juste la réalité de la chose. Il n'y a aucune notice en amour, on fait avec les personnes et les aléas de la vie. En résumé ce n'est pas une lecture inoubliable mais le sujet est très bien traité, surtout pour le public visé. 

Elle venait de franchir une espèce de frontière, une ligne de démarcation parfaitement tracée. Désormais nos vies seraient à jamais divisées entre l'époque où nous étions enfants et l'époque où nous ne l'étions plus. Un "avant et un "après".



Les amants d'Henriette - Eva Giraud

Contrairement à ce que le titre sous-entend, le roman d'Eva Giraud ne s'attarde pas sur un protagoniste en particulier mais sur une dizaine de retraités tous aussi attachants les uns des autres. Ma chronique sera bien courte puisque j'en ai fait une plus complète ici, mais aussi parce que le roman ne contient aucune intrigue. Sur 178 pages ce sont des bribes de vies qui y sont décrites et ce, de la plus jolie des manières.

Un vieil homme amoureux est aussi désarmé qu'un enfant de dix ans.



La bibliothèque des cœurs cabossés - Katarina Bivald

Après des mois à dormir dans ma liseuse, ce roman a bien failli être oublié ! C'était sans compter sur le club de lecture de Fanny qui, durant avril proposait justement ce titre. Alors bonne idée ou pas.. ma foi au moins je l'aurai sorti de ma pile à lire ! Best-seller à sa sortie et un titre qui m'avait mis en appétit je n'aurai pas douté une seule seconde que ma lecture allait être aussi ennuyeuse. Ennuyeuse et fade. Je suis dure et je m'en excuse mais je n'ai vraiment pas accroché avec l'histoire, les personnages et le style d'écriture. Une héroïne qui n'a aucun caractère  (bien qu'elle soit gentille.. mais la gentillesse ne suffit pas), des longueurs et des passages qui auraient pu être supprimés et une trame sans rebondissements. Bref, rien de bien folichon alors que j'adore les contemporains et les romans feel good. Je ne vous cache pas que j'ai du l'abandonner à la 374è page, soit aux trois quarts du récit (c'est précis tout ça!).. 

En dehors de l'ennui quasi constant entre les lignes, les titres des chapitres sont la plupart trop explicites et laissent peu de place à la surprise.. Déjà qu'il n'y en a pas tellement.. J'ai également eu le droit à un spoil complet de Jane Eyre alors que j'aurai bien aimé le lire.. Et pour finir les villageois de Broken Wheel qui n'ont d'autre que la magnifique idée de retenir l'héroïne en lui refourguant une histoire d'amour à deux balles. Parce que c'est bien connu, nous les femmes on ne restent seulement s'il y a un beau gosse dans le coin.. Donc voilà, je m'excuse encore une fois pour l'auteur, il n'y a rien de personnel et je sais le succès qu'à ce livre mais avec moi ça ne l'a pas fait du tout et franchement je ne le recommande pas spécialement.  

Il faut avoir un côté rêveur pour apprécier les livres.




Connaissez-vous l'un de ces titres? Lequel vous donne le plus envie en ce moment?

Vos Notes

  1. Pour La Bibliothèque des coeurs cabossés, on a eu vraiment le même ressenti...
    Sauf que moi je n'ai pas eu le courage d'aller aussi loin dans la lecture abandonnant à moins de 200 pages ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens de ton avis aussi sur ton blog ! Ah la la, il n'était franchement pas terrible :(
      Tu as tellement bien fait d'abandonner avant, ça n'en valait pas la peine je trouve.

      Supprimer

Haut de la page